▶ ▶ ◀ ◀

Une news

680_p1_fitness_4.jpg

INFOS COVID N°5

Lun. 28 septembre 2020

Chers Membres

Comme vous devez le savoir, de nouvelles mesures sanitaires ont été prises pour faire face à une reprise de l'épidémie de Covid-19. Le club doit s’y adapter et nous sommes contraints de devoir fermer dès lundi 28 septembre les espaces suivants :

  • La salle de Fitness
  • La salle de Musculation et cardio
  • La salle de Bridge

Nous sommes en train d’étudier la possibilité d’organiser les cours de fitness en extérieur si le temps le permet et positionner certaines machines (cardio) sur la terrasse du lounge en extérieur utilisables quand il ne pleut pas. Nous vous tiendrons au courant par email de cette possible organisation.

Concernant l’école de tennis et le Centre d’entrainement, ceux-ci se poursuivent dans le plus strict respect des consignes sanitaires.

A ce stade, nous vous confirmons que les autres installations restent accessibles selon certaines modalités (GS1 à 6 réservés aux entrainements) et dans le strict respect des gestes barrières et de la distanciation physique.

Nous vous rappelons tout de même les consignes impératives à respecter à tout moment :

  • Le port du masque obligatoire dans tous les lieux suivants de notre club :
    • Dès l’entrée du club dans les jardins
    • Dans le club-house depuis l’entrée du bas jusqu’à l’accueil
    • Dans les vestiaires, si vous le pouvez il est préférable de venir en tenue et de vous doucher à votre domicile.
    • Dans tous les sanitaires du club
    • Dans la salle de restaurant jusqu’à sa table
    • Sur les courts jusqu’à l’accès de son court

Nous vous remercions aussi d’avoir en permanence avec vous du gel hydroalcoolique à utiliser régulièrement et de ne pas créer d’attroupement de plus de 10 personnes.

Je demande une nouvelle fois, même si cela est pesant, de bien vouloir respecter les consignes émises par le gouvernement, de conserver une attitude responsable pour que le club puisse rester ouvert.

Sportivement.

Jean-François Alcan - Président

par Marion BOMBARDIER