▶ ▶ ◀ ◀

Une news

572_p0_.jpg

LA VOIE EST TRACÉE!

Mer. 15 novembre 2017

L’équipe masculine a remporté son premier match face à Grenoble. Mais les toutes prochaines échéances – notamment ce week-end, avec deux rencontres à la maison – s’annoncent déjà décisives. Il faut garder ce rythme

On peut peut-être y voir un petit signe du destin. L’an passé, Grenoble – avec les mêmes quatre joueurs – était reparti du TCP avec le point du nul. Samedi, les « técépistes » ont empoché une précieuse victoire 4-2, non sans avoir sauvé une balle de match lors du simple de Rémi Boutillier… La campagne s’annonce donc bien mais la route qui mène à Lannion est longue. A l’issue du déplacement à Bordeaux puis de la réception de Blagnac, samedi, on en saura plus sur les ambitions que peuvent nourrir les troupes de Jean-Christophe Faurel et de Jérôme Haehnel.

C’est ce dernier, sur sa chaise, qui a eu le « privilège » de vivre au plus près les débuts à la maison de l’enfant du TCP. A 18 ans, Corentin Moutet, qui fut un petit ramasseur de balles, a visiblement apprécié cet instant: défendre les couleurs du TCP au sein de l’équipe première. Auteur d’une prestation remarquable face à Uladzimir Ignatik, 174e mondial, « Co » a impressionné et ébloui de ses progrès et de son talent les regards des técépistes venus en nombre.

Sidération, incrédulité 


Le Bélarusse n’est pourtant pas n’importe qui : en début d’année, le jour de la finale Federer-Nadal à Melbourne, il avait remporté le Challenger de Rennes devant le Russe Andrey Rublev, finaliste du récent Masters « Next Gen » de Milan. Mais Ignatik a été réduit au rang de spectateur. Il a découvert la finesse et la variété du jeu de Corentin Moutet, lequel s’est même offert un « kiff » en remportant un échange mémorable au cours duquel il a signé un contre-smash totalement improbable. Parfois, on a même cru lire de la sidération chez le joueur de Grenoble. On avait pourtant dû le prévenir du potentiel de ce gaucher imprévisible mais il a découvert l’impuissance. 

Victorieux 6-2, 6-3, Corentin Moutet rejoignait alors le club-house en lâchant de timides « merci » aux membres qui venaient féliciter ce môme qu’ils avaient connu haut comme trois pommes. Ils gardaient en mémoire un junior. Désormais, c’est un jeune homme, déjà 155emondial, 13e français dans la hiérarchie de l’ATP !

Quelle métamorphose. C’était le thème des conversations au coin du bar. Il est vrai qu’à 18 ans, Corentin ne se « produit » plus souvent à Paris. Il n’y est plus que de passage, entre deux tournois. Sa carrière est lancée mais finir l’année POUR le TCP lui tenait à cœur.

Double à suspense 


Résumer cette première rencontre face à Grenoble aux premiers pas de l’enfant du TCP serait évidemment injuste. Rémi Boutillier a joué un vilain tour à ses anciennes couleurs en remportant son simple face à Corentin Denolly, non sans avoir écarté une balle de match irrespirable dans le douzième jeu. Cela faisait donc 2-0. Bientôt 3-0 après le succès de Mathias Bourgue, le n°1 « técépiste », face au solide slovaque Jozef Kovalik.

Inactif à la suite d’une coupure à la jambe, Marco Chiudinelli manquait logiquement de rythme et s’inclinait face à Hugo Nys, top 100 en double, mais inspiré en simple ce samedi. 

Les doubles étaient donc décisifs. Tristan Lamasine sortait du banc, associé à Rémi Boutiller. Et c’est cette paire qui apportait le 4e point libérateur. Non sans frayeurs. Après avoir mené 9-5 dans le super tie-break, les « Técépistes » attendaient la 7e balle de match (12-10) pour faire plier les Grenoblois. 

Sur le court d’à côté, Mathias Bourgue et Corentin Moutet cédaient 10-7 dans le super tie-break. Mais reconnaissons que le 5-1 aurait été sévère pour les Grenoblois.

Les voyages du mercredi 


Ce mercredi, le TCP va goûter aux terres battues de la Villa Primrose. Le club bordelais a débuté le championnat par un succès 4-2 face au promu Arras. L’Ukrainien Sergiy Stakhovsky (116e ATP), le Belge Arthur De Greef, l’Espagnol Munoz de la Nava et Romain Jouan avaient été alignés. La composition ne devrait guère varier. En ramenant un résultat positif, les « Técépistes » aborderaient la réception d’Arras l’esprit plus léger.

Exemptées de la première journée, les filles entament la défense de leur titre à Cormontreuil (Marne). Avec seulement deux -15 en numéro 3 et 4, les banlieusardes rémoises ont souffert face à Metz (0-6). Mais la Tchèque Tereza Martincova, 143e mondiale, et la Néerlandaise Michaela Krajicek restent redoutables. Tout dépendra des forces vives du TCP. Pauline Parmentier est revenue très fatiguée de Limoges, où elle a atteint la demi-finale en simple et la finale en double. Tracassée par une douleur au poignet gauche, Amandine Hesse piaffe de revenir sur les courts.

Dimanche, au TCP, les filles de Jeanne Clérin accueilleront Montpellier, qui a connu la défaite 5-1 à Boulogne-Billancourt. Deux matches en quatre jours : les équipes du TCP ne devront pas manquer de souffle et de réserves avant d’aborder le sprint final. Elles compteront sur votre soutien.

Les enfants du TCP se "battent" pour être ramasseurs de balles des Interclubs, un "job" prisé. C'est en effet une formidable expérience de pouvoir côtoyer les champions du TCP. Et parfois, les ramasseurs deviennent acteurs ! A droite, en 2010, Corentin Moutet - et sa bouille reconnaissable - pose au côté de camarades et de Stéphanie Foretz, Et samedi, Corentin était numéro deux de l'équipe première... Une trajectoire qui fait la fierté de notre club. Quant à "Fofo", elle fête ses 10 ans d'Interclubs.

Les effectifs du TCP

HOMMES : Première journée

TC Paris – Grenoble 4-2

Bourgue (TCP/n°16) b. Kovalik (n°15) 6/7, 6/4, 6/2
Moutet (TCP/n°21) b. Ignatik (n°15) 6/2, 6/3
Nys (n°36) b. Chiudinelli (TCP/n°25) 7/6, 6/4
Boutillier (TCP/n°32) b. Donelly (n°40) 6/4, 5/7, 7/6
Ignatik/Nys b. Bourgue/Moutet (TCP) 7/6, 1/6, 10/7
Lamasine/Boutillier (TCP) b. Kovalik/Denolly 6/3, 4/6, 12/10

Villa Primrose-Arras 4-2
Blagnac-Quimperlé 3-3


CLASSEMENT =

1. Primrose et TCP 3 pts ; 3. Blagnac et Quimperlé 2 pts ; 5. Arras et Grenoble 1 pt.

Les effectifs du TCP

HOMMES


2e journée : mercredi 15 novembre

Villa Primrose-TC Paris

Grenoble-Blagnac

Arras-Quimperlé



3ejournée : samedi 18 novembre 

TC Paris-Blagnac

Grenoble-Arras

Quimperlé-Villa Primrose 




FEMMES


1re journée 

Cormontreuil-ASPTT Metz 0-6

TC Boulogne-Montpellier 5-1

Exempt : TCP



2e journée : mercredi 15 novembre :

Cormontreuil-TC Paris 

Montpellier-Metz

Exempt : TCBB 

3e journée : dimanche 19 novembre 

TC Paris-Montpellier

Metz-TCBB

Exempt : Cormontreuil

°Tous les matches sont programmés à 13h

La phrase du jour

« Il a oublié d’être maladroit. » 

D’Olivier Frappat, très proche de Corentin Moutet, au point de s’être rendu à Brest pour suivre la première victoire en Challenger du jeune « técépiste .

Le chiffre du jour

« 13 »

Avec son 155e rang mondial, Corentin Moutet est le 13e Français à l’ATP. Il était 533ele 2 janvier dernier…

Le chiffre du jour

Lucas Pouille et Julien Benneteau sont venus s’aérer l’esprit samedi au TCP avant d’entamer le stage de préparation à la prochaine finale de la coupe Davis (du 24 au 26 novembre). Le n°2 français est venu soutenir son grand copain Mathias Bourgue alors que le « héros » de Bercy n’a pas oublié les bases, lui qui, après son opération aux adducteurs, avait repris la compétition en Interclubs il y a pile deux ans. 

Finaliste dimanche du Challenger japonais de Kobé
, Calvin Hémery n’en a pas moins décroché le meilleur classement de sa carrière, au 169e rang mondial. Il est inscrit cette semaine à Toyota.

C’est Marc Gicquel qui fera office de vice-capitaine mercredi à la Villa Primrose. Il va suppléer Jérôme Haehnel, parti à Londres pour accompagner le parcours au Masters de double de Nicolas Mahut.

par Marion BOMBARDIER